Sel de bambou dans l’époque chaotique

27/12/2009


Comment décrire le sel de bambou. Je trouve le temps si long.

Nous connaissons le meiux le sel de bambou que perosnne de l’époque où personne ne connaissions ceux-ci à présent où tout le monde pourrait le savoir. C’est pourquoi je garde une sentiment de détourner la tête et ne rien dire le sel de bambou au monde.

En quelque sorte, chacun se rencontre le sel de bambou, l’utilise et transmet à leur façon. Ce que je veux, je ne veux pas parler de choses et d’autres. D’ailleurs, je voudrais raconter quelque chose au public. Recevoir ou ne pas recevoir, c’est à chacun qui écoute cette histoire. Je ne vais dire que ce que je vois et entends. Dire, ce soit une chose vaine et imbécile. Juger, c’est à vous qui écoutez…


La première fois où j’ai vu le sel de bambou grillant dans un bidon il y a environ 28 ans. Il y a une maison de location où mon père a vécu et se situait dans le milieu du boulevard du terminus de Ham-yang présent et orienté à Nam-won. Avant, il habitait à Séoul. En face de là, il y a tout une rizière. Un soir, mon père m’a appelé voir le sel de bambou grillant mais cela m’embêtait un peu à cause de la froidure. Il a insisté en me faisant sortir dehors donc je suis sortie. Il a enflammé un bidon et je voudrais le dire un moment. Instantanément tout a été fondu et de l’eau rouge a été renversée. Après de refroidir, c’est une pierre. Mon père a aidé quelqu’un avec ce bloc mais il lui a promis qu’il aille faire un virement pour le payer mais il n’a jamais fait jusqu’au maintenant. Il a bien connu cet homme n’aille pas payer le prix du sel de bambou. Je lui ai demandé pourquoi donner du sel et il a répondu qu’il aille en offrir aux malades, pas diluer du sel dans l’eau. Il a dit ça va mais à ce moment-là je n’ai rien compris sa véritable intention mais je tout comprends ce que mon père voudrait dire…

De nos jours, on se provoque des troubles concernant la technique du sel de bambou. On se dit aussi la couleur. Je ne veux pas mentionner ni la technique ni la couleur. Je ne veux pas faire semblant de savoir la technique ou tricher sur la couleur. Un jour j’ai demandé quelle couleur du sel de bambou soit la meilleure à mon père. Il m’a répondu que sa dureté soit comme une pierre et que sa facette soit brillante, éblouissante.

En effet, le mortier en fer a été cassé en écrasant du sel de bambou. Par la suite, on a enroulé une boule du sel de bambou dans une pièce de tissu, mis sur la grande pierre et la fracassé avec un grand marteau.

Il y a longtemps, vingt ans à peu près, mon père m’a téléphoné d’emporter du sel de bambou et j’y suis allée. Il y a eu deux grand sac en étoffe de 80 kilos et il m’a demandé que j’aille en garder de manger à maintes reprises. Il m’a donné un bouchon du sel de bambou(il est un bouchon en ocre quand on fait neuf fois de griller du sel de bambou) en disant cela serait indispensable. Moi, je n’étais pas une fille gardant un bon truc.

Parlant au entourage que mon père m’a donné du sel de bambou grillé et ils ont en voulu donc j’ai tout reparti. J’en aurais et distribuerais petit à petit au gens qui racontent des ragots sur le sel de bambou, ça sera aidable pour eux? Je me rappelle que cela était imbécile mais je fais toujours comme ça.

Mon père est devenu très connu au monde, on a rendu visite à la maison en nombre pour être formulé une ordonnance médicale. Il a écrit leur nom sur la première page du «Magistère» en caractères chinois pour leur-même ou leur famille. Il a fait presque sans exception. Après, il a lancé une masse du sel de bambou de 600 grammes dans un sac plastique en disant de l’apporter et fondre dans la bouche sans avaler. Chancun avait les jambes coupées parce que c’était une masse de pierre. Ils n’ont pas bien connu le sel de bambou et comment faire avec une pierre. Ils se sont sentis mal à l’aise avec mon père donc ont demandé à ma famille ou à quelqu’un qui a semblé connaître comment le prendre. Je crois qu’ils sont demandé minutieusement. Comme j’ai entendu comment manger du sel de bambou par mon père, je pouvais dire aux gens.

AÉcraser une masse du sel de bambou petit à petit quand vous avez besoin de telle quantité. Fondre des granules dans la bouche. Des granules du sel de bambou quit sont fondus par sa salive peuvent tuer les bactéries dans son corps. Ne pas manger le sel de bambou avec de l’eau. Dans ce cas, l’eau peut être un poison. Si vous ne voulez jamais fondre du sel de bambou avec la salive, infuser le thé au gingembre fortement. Ajouter du sel broyé dans le thé et prendre avec une cuillère. Sinon, manger avec Hwal-myeong-soo(l’eau avec des certains ingrédients médicinaux). Acheter un mortier et un pilon à écraser les médicaments en pharmacie et bien écraser petit à petit la quantié que vous avez besoin.

Étant une masse, la molécule médicale n’est pas détruite et étant en poudre, la molécule est plus détruite. Donc gardez l’état de masse.

Un jour, un de ma famille a voulu établir une société de sel de bambou. Il a eu contre mais il a donné la permission d’établir à la fin. La raison qu’il a eu contre, c’est que le sel de bambou doit être fabriqué avec l’amour de la famille. Pour la famille, on ajoute notre amour et notre dévouement en fabriquant le sel de bambou. C’est la raison instinctive pour le bon sel de bambou. À fabriquer le bon sel de bambou, on se mortifie énormément et supporte la souffrance de le fabriquer pour la famille. Il a conseillé que le bon moment de la fabrication du sel de bambou est entre l’automne et l’hiver, une fois par an.

Je fais le sel de bambou toute seule et j’ai une idée achetant du sel de bambou si je ne faisais pas pour mes enfants. Coupez la jointure d’un bambou et ajouter du sel dans le bambou. Coupez un pin comme un siège et mettez le bambou sur celui-ci. Saisissez la partie supérieure de la jointure du bambou et tapez sur le pin. Le son a l’air sec et puis comme un cloche de bois. Tapez un peu plus et le sel devient solide comme une pierre. Fouler du sel dans une jointure d’un bambou prend environ 20 minutes.

L’opération répète quelques mois. Il faut avoir un comportement convenable et faire tous les efforts.


De nos jours de nombreuses haussent leurs voix concernant la couleur, la technique, un bidon et la température du sel de bambou et ils prétendent être le meilleur au monde. Moi, je compte pour rien. Je consière que la cœur et le dévouement pour mes enfants sont le meilleur.

Je crois que la température du sel de bambou se lie directement à la charité et l’amour. Quand mon père, grande charité, a fait fondre le sel de bambou et il a coulé tout immédiatement pendant le temps très court,
je pense qu’il y ait une solution.